Coco Chanel et Igor Stravinsky, drame biographique de Jan Kounen, 2009

Penses-tu qu’un homme vaille deux femmes ?” Chanel

Alors que Coco Chanel révolutionne le monde de la mode en offrant aux femmes des tenues sobres, élégantes mais confortables, Igor Stravinsky travaille au Sacre du Printemps, revisitant la notion de rythme musical. Son premier passage en France choque les spectateurs mais séduit Chanel, qui invite alors Stravinsky à séjourner chez elle avec sa famille.

Coco Channel & Igor Stravinsky poster
Je vais être honnête, durant tout le film j’étais distraite par la moustache de Mikkelsen. J’aime pas les moustaches 🙁

Je ne cacherais pas que je me suis plutôt ennuyée devant ce film, bien que sur certains points il m’ait semblé très intéressant. Je m’attendais en effet à une histoire d’amour “passionnée” (d’après la bande-annonce), qui s’est révélée froide et plate. Cependant, le film donne envie d’en apprendre plus sur Coco et Igor ; pour moi, ce film est plus un couple de portraits que le portrait d’un couple.

Visuellement, l’image est structurée par les couleurs et la sobriété typique de Chanel, ainsi que de nombreux sur-cadres, notamment dans les scènes intérieures. Le travail visuel est d’autant plus intéressant qu’il s’accompagne de la musique de Stravinsky, construite mais déstructurée, à l’instar du film : la forme complète le fond.

Les acteurs délivrent de bonnes performances, qui sont malheureusement traités de manière tellement sobre et nette que leurs relations semblent cliniques et dépourvue d’un véritable attachement, sauf peut-être de la part de la femme de Stravinsky. On dirait qu’un mur de verre nous sépare des personnages, et qu’eux-mêmes ne peuvent se toucher.

*

Visuellement et musicalement intéressant, ce film n’est cependant pas très émouvant ou divertissant. Je ne le recommanderai pas si vous avez mieux à voir.

Laisser un commentaire

Retour en haut