Dix Pour Cent, série française (2015)

Dix pour Cent est une série 100% franco-française par Fanny Herrero, en plus d’être une des meilleures séries existantes. Je ne vais pas m’étendre tant il serait difficile de faire plus répétitif : le scénario, la réalisation, le jeu d’acteur… tout est impeccable. Et, défi des plus difficiles à relever : c’est très drôle !

Dix Pour Cent de cachet, cent pour cent de galère

La série dépeint le quotidien d’une équipe d’agents artistiques, déboussolés par le décès subis de leur PDG. Pour éviter que leur entreprise ne prenne l’eau, chaque agent va faire de son mieux pour chouchouter ses comédiens et en débaucher d’autre. Certains vont même tenter des coups d’état, des coups d’éclats, voire des OPA… Leur approche personnelle du métier d’agent -mentor, requin, agressivité passionnée ou bien aux petits soins- permet d’explorer un grand panel de situations.

On passe donc de la chasse éperdue aux nouveaux talents aux stratagèmes douteux pour conserver les anciens, des déboires des pontes de l’agence à ceux de la réceptionniste… tout en se focalisant sur une nouvelle problématique et une véritable star française dans son propre rôle à chaque épisode. On y voit donc défiler le gratin croustillant du cinéma français, dans des situations aussi crédibles que rocambolesques, inspirées par de véritables anecdotes.

En plus de cette plongée sans bouée dans le grand bleu des agences artistiques, la série suit chaque personnage dans sa vie privée, ce qui donne encore plus de relief à leur travail à l’agence. Aucun n’est parfait, et certains manquent même clairement de morale ; mais c’est de toute évidence ce qui leur permet d’acquérir et de conserver leur portefeuille d’artistes… Et lesdits artistes ne sont pas épargnés par cette virée dans le privé.

Dix Pour Cent aborde aussi des problématiques sociales, telles que le racisme inhérent au casting, le sexisme omniprésent dans le milieu du cinéma contemporain, la mise au ban des comédiennes de plus de trente ans, l’insécurité d’un couple face aux prérogatives du géniteur de leur enfant… En plus des déboires administratifs et financiers, les aléas d’une vie de couple concurrencée par un travail accaparant. En somme, tout y passe, sur le ton de l’humour, avec des moments poignants.

L’Une des meilleures séries -point.

Malgré quelques imperfections (l’écriture perd un peu en qualité après le départ de Fanny Herrero), Dix Pour Cent est l’une des meilleures séries que j’ai eu le plaisir de découvrir. La forme, le fond, les sujets abordés et la manière dont ils sont abordés… tout m’a séduit. Je vous la recommande plus que chaudement, pour moi c’est un incontournable !

Laisser un commentaire

Retour en haut